Cavalier King Charles

Ses caractéristiques

Ce petit chien, originaire de grande Bretagne, est actif, gracieux, bien proportionné et arbore une expression douce. il est sûr de lui, n'est pas agressif et aborde la vie d'une démarche dégagée et élégante.
Son poids varie entre 12 et 18 livres anglaises (5,4 à 8 kg).
Son poil est long et soyeux, sans boucle et ses oreilles, longues et abondamment frangées, sont attachées haut. Sa queue est portée joyeusement mais jamais très au-dessus de la ligne du dos.
Ses grands yeux, bien écartés, sombres et ronds (mais pas saillants) sont plein de vie et de malice.
Le Cavalier king charles arbore plusieurs couleurs : Noir et feu, Rubis, Blenheim (marques châtain vif sur fond blanc) ou Tricolore (noir, blanc et feu).

Son histoire

Le Cavalier king charles existait déjà au 16ème et 17ème siècle où il était l'épagneul nain favori de la famille royale britannique. il doit d'ailleurs son nom au roi Charles II qui fut sans doute son plus célèbre éleveur. Au cours des années 1920, des cynophiles s'avisèrent que le King Charles qu'ils connaissaient différait profondément du chien représenté sur les peintures anciennes. Afin de constituer la race, on fit appel à des croisements entre king Charles, Pékinois et Carlin. Le 1er standard du cavalier King Charles est rédigé en 1928 et un club de race est créé en Grande Bretagne. La race est reconnue par le Kennel Club en 1945. Le Cavalier King Charles est arrivé en France en 1975.

Son caractère et son éducation

Le Cavalier King Charles est un chien de compagnie sélectionné dans cet objectif depuis plusieurs siècles, même s'il a gardé de ses ancêtres un instinct de chasseur, en particulier pour les animaux volants, allant de l'oiseau... à la mouche!
Il a une grande capacité d'adaptation à la vie de ses maîtres. Tranquille et calme avec des personnes d'un certain âge, il peut se montrer très sportif et être un excellent compagnon de jeu des enfants. L'important pour lui est de ne pas rester seul longtemps.
Le Cavalier King Charles n'est pas d'un naturel très obéissant, sans être un rebelle pour autant, mais facilement distrait, toutes les occasions sont bonnes pour oublier l'ordre donné.
A la maison, il saura rester calme et tranquille semblant somnoler, mais attentif aux déplacements de ses maîtres, se précipitant sur les genoux du premier assis.
Difficile de résister à ses yeux doux, il le sait bien, et n'hésite pas à profiter de la faiblesse du maître pour dépasser les limites autorisées, il n'est pas rare de retrouver le Cavalier dans son lit, mais facile à éduquer sans la moindre brutalité, un simple « NON » d'une voix ferme lui suffit pour comprendre qu'il n'y est pas invité.
A l'aise en toutes circonstances et n'ayant peur de rien, il accepte sans problème et sans agressivité la compagnie d'autres chiens. Avec les chats c'est l'entente parfaite s'ils sont habitués à vivre ensemble jeunes. Par contre le caractère extraverti du Cavalier peut déranger le vieux matou de la maison. Attention aux coups de griffes, sans défense, il ne comprendra pas que l'on ne soit pas comme lui.
La garde n'est pas dans ses fonctions habituelles, toutefois il saura prévenir de l'arrivée d'un intrus.

Son alimentation et sa santé

Le Cavalier King Charles craint le froid et l'humidité. S'il ne nécessite pas de toilettage, brossage et peignage sont nécessaires deux ou trois fois par semaine afin de bien entretenir son poil.
L'alimentation industrielle met à la disposition des possesseurs de chiens des spécialités adaptées au poids, à la taille et à l'âge du chien. Elle propose également des aliments correspondant au niveau d'activité physique de chaque chien et à son état de santé.
L'eau est très importante, elle doit toujours être disponible. En cas de consommation excessive il faut consulter son vétérinaire.
Santé et entretien : il est important de faire surveiller régulièrement les yeux et les oreilles et faire contrôler l'état de son coeur.

Ses sorties

Si le Cavalier King Charles s'adapte bien à la vie citadine, il a besoin de simples promenades pour canaliser son énergie. Il souffre en silence de la solitude. Passer ses journées seul en appartement ne lui convient guère.